Littérature

Poésie et musique

Présentation au public librevillois du Recueil de poèmes "BRIBES RECUEILLIES AU VERSANT NORD" de l’Antillais (Guadeloupe) Tony FERBAC.

Tony et né en Guadeloupe en 1954. Ses parents l’ont amené en France 2 ans plus tard. Il y a vécu la majeure partie de sa vie. Sa jeunesse a été marquée par les courants philosophiques des années soixante qui ont d’une part permis certains changements dans la société occidentale et ont parallèlement été le théâtre de la décolonisation pour l’Afrique mais aussi celle de la départementalisation pour les Antilles. Les différents courants de pensée de la décennie dite de la contestation ont amené de nombreux jeunes à s’interroger sur les questions existentielles et à chercher une voie, une identité, en soi.

Le fait d’être un afro-descendant et d’avoir évolué et grandi dans les milieux européens de réflexion philosophiques et idéologiques ont amené Tony à se diriger vers des civilisations plus anciennes pour mieux appréhender la personne humaine, rechercher le soi et trouver la voie de la sagesse. C’est ainsi que Tony a été initié à l’hindouisme et à d’autres cultures ancestrales telles que la pratique du yoga et de la méditation.

Par ailleurs, Tony a toujours été intéressé, voire fasciné par l’art et les différents moyens d’exprimer son existence, la façon dont on la conçoit et la manière dont on la vit. C’est ainsi que très tôt il s’est imprégné de musiques diverses qui ont généré les diverses influences qui ressortent aujourd’hui dans ses compositions musicales. Tony a également travaillé le dessin, la peinture et nous livre quelques unes de ses illustrations dans le recueil de poèmes qu’il nous présente aujourd’hui.

Toujours à la recherche de soi, c’est dans la culture caribéenne, plus précisément dans Rastafari que Tony a trouvé un chemin philosophique qui pouvait s’adapter à ce qu’il était, mais aussi à ses aspirations personnelles qu’il intègre aux aspirations universelles.

Le recueil de poèmes qui nous réunit aujourd’hui, « Bribes Recueillies au Versant Nord » nous transporte à la fois aux Antilles, au plus profond des racines africaines des esclaves déportés de l’autre coté de l’atlantique mais nous emmène également dans un monde de recherche de soi, de l’autre, de l’espace temps, de tout ces atomes, sensations et impressions imperceptibles de notre environnement proche ou plus lointain.

Aujourd’hui, Tony qui vit entre la Guadeloupe et la France et découvre l’Afrique pour la première fois et nous sommes heureux de lui souhaiter la bienvenue en terre africaine, sa terre où en frère, il revient partager les expériences douloureuses mais aussi les apprentissages de la vie de l’autre bord, qui ont permis de révéler les capacités de résilience qui nous habitent.

Tony, ton retour en Afrique représente pour nous un juste retour des choses. Le fait de savoir que nos frères n’oublient pas d’où ils viennent et cherchent jusqu’à ce que leurs racines les appellent est pour nous un réconfort, une manière de commencer à guérir, avec des mots, avec « nos danses et nos musiques » comme tu le dis si bien dans une des chansons que tu nous a présenté tout à l’heure. Tes poèmes, ta musique nous aiderons à guérir les maux de l’Afrique et des Afro-descendants, qui sont les maux de tous, nos maux à tous.

Organisé par

Bureau régional de l'OIF pour l'Afrique centrale (BRAC)