Conférences, débats

"État de droit et sécurité humaine en temps d’insécurité"



A l’occasion de la Fête de la Francophonie a été organisé à Sofia, le 20 mars, au ministère des Affaires étrangères, sous le patronage d’Iliana Yotova, vice-présidente de la République de Bulgarie, un colloque sur le thème : « État de droit, droits et sécurité humaine en temps d’insécurité ».

Organisé par l’Amopa (Association des membres de l’Ordre des Palmes Académiques) et l’Institut français de Bulgarie avec et le soutien du ministère des Affaires étrangères de Bulgarie, ce colloque a réuni les représentant du corps diplomatique, des universitaires, des enseignants, des étudiants et des élèves francophones. Les conférenciers, issus de cinq pays francophones : Bulgarie, Serbie, France, Canada et Suisse, ont échangé autour de sujets d’une actualité brûlante.

Ce colloque avait un double objectif. Le premier était d’analyser l’impact de l’insécurité et de la sécurisation sur les droits de la personne et la démocratie. Le second se proposait d’explorer des visions alternatives de sécurité, de lier les deux pôles de la sécurisation et des droits, d’étudier le potentiel et l’applicabilité du concept de sécurité humaine.



« La famille de la Francophonie est munie de valeurs et de repères fondamentaux qui pourront faire barrage à toute atteinte aux droits des femmes et des hommes, aux fondements démocratiques de nos sociétés, à nos libertés fondamentales », a déclaré la vice-présidente de la Bulgarie.

Parmi les sujets discutés figuraient : les réponses constitutionnelles aux défis sécuritaires, la justice pénale à l’épreuve de la lutte contre le terrorisme – le regard de la Commission nationale consultative des droits de l’homme ; Sécurisation et droits dans les discours post-communistes autoritaires et libéraux ; Prévenir la violence extrême : quelques réflexions ; Diversité et droits : perspectives québécoises ; Entre court-termisme des réponses sécuritaires et temps long : l’approche des conflits transformation.

L’initiative « Libres ensemble » a également été évoquée dans les discours de Mme Iliana Yotova – « Le mouvement "Libre ensemble" est né il y a un an avec un vrai sentiment d’urgence. Je vous prie de soutenir cette initiative, de l’élargir et de l’affirmer parmi les jeunes. Telle est la vocation que peut avoir un réseau aussi puissant que celui de la Francophonie » – du ministre des Affaires étrangères et de la représentante de l’OIF en Bulgarie en vue d’actions de mobilisation des jeunes.

Organisé par

Association des membres de l’Ordre des Palmes Académiques, Institut français de Bulgarie

Partenaires

Ministère des Affaires étrangères de Bulgarie