Un projet intergénérationnel qui ne manque pas d'air !

Les Médiathèques pilotent sur la ville l'opération de valorisation de la langue française « Dis-moi dix mots » avec les CM1 de l'école Voltaire et les résidents de la maison de retraite Lasserre.

Les Médiathèques pilotent sur la ville l'opération de valorisation de la langue française « Dis-moi dix mots » avec les CM1 de l'école Voltaire et les résidents de la maison de retraite Lasserre.
  • Déroulement de votre événement: Événement numérique
  • Type de public: Public scolaire
  • Conditions de participation: Gratuit
  • Type de structure: Bibliothèque / médiathèque

Depuis 2017, les Médiathèques d’Issy pilotent l’opération de valorisation de la langue française « Dis-moi dix mots ». Malgré la COVID et sous la coordination de Claire et Clémence, bibliothécaires, les éléves de CM1 de l’école Voltaire et les résidents de la maison de retraite Lasserre se sont lancés dans ce projet d’écriture sur le thème de l’air. Dans une année particulière, marquée par une distanciation sociale extrèmement dure à vivre pour nos aînés, Florence, professeure, et David, animateur de l’EHPAD, nous ont transmis leurs retours d’expérience autour de ce projet d’échange intergénérationnel qui ne manque pas d’air ! Une année de découverte de la communication numérique pour les résidents : « Nos aînés y sont très sensibles car cela permet de voir l’intervenant sans masque. »

Le contexte de limitation des échanges en présentiel a également remis au goût du jour un mode de communication un peu oublié des plus jeunes : l’échange épistolaire. « Les enfants ne connaissent pas la correspondance. Ils découvrent l’importance du papier, de l’écriture manuscrite. [Ils se sont] présentés par une lettre et [ont] reçu un texte de l’EHPAD [sur] une chambre à air. » Une « résidente a écrit en sténographie, avec un petit film pour le faire comprendre aux enfants. »

« L’enjeu est de se faire plaisir » précise la professeure. « Cette activité est le fil rouge de l’année et permet aux élèves de se révéler. »

Le bilan est aussi positif du côté de David qui pense que « la force de Dis-moi dix mots c’est la liberté qui se dégage des mots imposés. C’est un échange même sans présence physique. »

« Cette activité, pour les enfants et les résidents, est une vraie bulle d’oxygène ! »

De 9 à 99 ans